La beauté du geste

  • Posted by: Alyzea
  • 2019-06-19

La beauté du geste

Si l’on savait à quel point le massage fait du bien au physique comme au mental, on dépenserait plus volontiers ses économies chez un bon praticien qu’en nouveaux vêtements vite oubliés. Dans de nombreux pays, comme en Inde avec l’ayurveda, le massage fait même partie des outils à disposition des médecins. La peau est en effet un organe sensoriel étonnant, qui réagit à la plus subtile des stimulations et envoie directement les messages au cerveau via le système nerveux. Une interface unique pour atteindre l’organisme dans son ensemble. « Nous possédons une centaine de capteurs sensoriels sous les doigts qui nous permettent via le toucher, de scanner le corps, son état physique mais également émotionnel. En Occident, nous nous sommes beaucoup éloignés de cette pratique, nous y mettons de la pudeur. C’est dommage, car masser est un moyen unique d’aider le corps à se réparer », détaille Aline Faucheur, qui a longtemps travaillé en collaboration avec un psychologue pour permettre aux patients d’integrer dans leur corps ce qui avait été travaillé au niveau psychique.

L’antidote à la raideur

L’inverse marche également : de faire masser peut efficacement impacter le mental, et pas seulement pour un bénéfice de bien-être momentané. « En travaillant sur les fascias, ces fines membranes qui enveloppent les os, nerfs, muscles, organes, et forment une sorte d’immense toile d’araignee, on peut aider à libérer certaines émotions qui nous plombent. Tout ce que l’on a vécu est inscrit, ancré en nous », constate Gil Amsallem, Line -ostéopathe, qui conçoit des protocoles pour de nombreux spas et thalassocraties.

Grazia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *